Accueil > Action culturelle > Festival de Bouche à Oreille & Week End BAO, entre soleil et pluie ! Flash Back
20446976_1155105294622190_993158489_o

Festival de Bouche à Oreille & Week End BAO, entre soleil et pluie ! Flash Back

La 28è édition du Festival de Bouche à Oreille et la deuxième édition du BAO

Compte-rendu en images d’un festival riche en émotions et en bouleversements, mais qui a su attirer son public .

 

 

Du 13 au 23 Juillet, la Petite Montagne a accueilli au sein de ses villages le festival de Bouche à Oreille pour un nouvel été.

Après le stress des réservations plutôt tardives pour cette saison, le festival a retrouvé son public qui était bien au rendez-vous:

 

Les Chants Sacrés Gitans en Provence ont fait église comble le 13 Juillet, une belle ouverture pour un concert passionné et intense du groupe de Tchoune Tchanelas, composé tant de chanteuses et danseuses flamenca qui ont joué des palmas (l’art de taper dans ses mains pour accompagner la musique et la danse).

20427295_1155105407955512_1446756555_o20427316_1155105317955521_1346953506_o

 

 

Une dégustation de plantes sauvages avec Unis Vers Nature a donné le ton vendredi 14 Juillet, avec confection de pâtisserie, une nouveauté qui a trouvé de nombreux amoureux des fleurs et des forêts.

stage_plantes_sauvages_cuisine_franche_comte-copie

La première semaine s’est terminée par une balade contée qui a attiré plus de cent personnes, guidée par les deux fées de Mylocama

 

Le 15 Juillet à Andelot les St Amour, le collectif du Pauvre Pêcheur & le Même ensemble ont proposé aux apprentis comédiens d’explorer les légendes du Jura par la scène : Comment s’approprie-t-on une histoire, comment la rend-on vivante ? Comment créer un espace de jeu…

 

 

 

La journée des talents à Arinthod a été assez calme, quelques touristes mais le spectacle fut l’apogée de cette journée; Jérôme Tatin a su conquérir la foule présente sous la canicule, et nous faire rire du début à la fin!
Arinthod a également été le théâtre des oeuvres disséminées dans la médiathèque et la chapelle castrale, avec les noeuds géants de l’artiste Florian Streit, répondant aux couleurs et aux vitraux de cette chapelle magnifique.

 

Les Chants séfarades ont résonné à St Hymetière le 17 juillet… C’est dans ce petit écrin de pierre datant du moyen âge que La Roza Enflorese a joué, insufflant une ambiance particulière, plus feutrée pour ce deuxième concert, éclairé uniquement à la bougie… Le groupe d’Edith St Mard a su créer une atmosphère envoûtante pleine de douceur, livrant secrets et complaintes des femmes séfarades.

Les instruments étaient d’une qualité exceptionnelle, de la flûte aux percussions déclinées sous toutes leurs formes.

 

….Mercredi soir, Trio Zadig nous a transporté avec magie et justesse, le piano coulant comme une cascade cristalline dans les murs de l’abbaye de Gigny, Violoncelle et Violon lui répondant pour créer l’architecture de cette musique unique composée il y a des siècles.

Ils nous ont interprété le Trio n°7 de Beethoven « À l’archiduc » puis le Tchaikovsky Trio en la mineur « À la mémoire d’un grand artiste. »

 

 

  Le BAO … un week end qui a fait des étincelles !

 

Le BAO, C’est une programmation variée qui se veut à la fois populaire, et à la pointe de la musique actuelle, un spectacle vivant, des tarifs très accessibles, de la bonne restauration locale…

Le BAO, c’est une alternative aux gros festivals de l’été, il se situe entre les deux, alliant ambiance familiale et champêtre, tout en restant novateur musicalement pour notre département.

 

La Cie Facile d’Excès nous a régalé de son sketch à cordes à sauter, jouant avec plaisir des dispositifs satiriques populaires.

Une interlude latine est venue accompagner le repas avec les guitaristes Sydney Balsalobre et Eric Santato

p1020929

Mais le temps nous a donné du fil à retordre ! Un bon festival et un public motivé n’empêche pas les imprévus ! Les orages ont éclaté toute la soirée; heureusement, l’organisation les avait anticipé et le festival s’est poursuivi au coeur d’Orgelet, à la Grenette !
Les festivaliers ont mangé leur burger au barbecue puis ont rejoint la Grenette.

Là, les Basta Paï Paï ont fait vibrer les murs et nous ont redonné joie et énergie…Une danse de la pluie efficace pour leur nouvel album  » Le nom des cailloux ».

 

 

Dans une atmosphère totalement différente mais tout aussi intense, le public s’est laissé conquérir par INÜIT, pépite musicale de cette édition. Un son d’orfèvre , des mélodies pop fusionnant avec influences tribales, techno…

Dégageant une force et une simplicité sur scène, les jeunes nantais ont passé en revue leurs morceaux les plus connus : Dodo Mafutsi, Anne, Tomboy… Pour finir avec des titres inédits de leur nouvel EP, Always Kevin.

Pour finir la soirée en beauté, le musicien Ponse, américain et français d’adoption, a insufflé un son aux multiples influences, électro – électrique, hybride entre techno et répliques de films… transportant les noctambules dans un ailleurs à la fois sombre et puissant.

 

 

 

..Dimanche 23 juillet, le beau temps est revenu à Onoz et les festivaliers se sont montré nombreux, profitant du soleil, des concerts et des jeux en plein air….

Les Amuse-Gueule et Distil’Ta Zik nous ont régalé avec des concerts tout au long de la journée, transmettant une bonne humeur et une envie de chanter communicative : reprises des Beatles, de standards de la chanson française, et pour finir une chorale féminine et intergénérationnelle : La Dilettante.

Les artisans nous ont présenté une farandole d’objets et de savoir-faire : poterie, laine, cristaux, lampes en bois flotté, miel du jura, bijoux en papier, art floral…

 

20446124_1155105481288838_823016446_o

 

 

 

… Merci à toutes & tous d’être venus et de suivre le festival!

…Merci à tous les bénévoles, qui ont assuré le fonctionnement de ces soirées : équipes buffet, accueil, billetterie, régie son et lumière, installation des scènes et de tout le site, diffusion des affiches et flyers….

 

…Merci à toute l’équipe de l’Adapemont.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*